?

Log in

alainsaskia

spock27 in bouquinerie

Lectures de novembre

p-gerard_manset_200x600*Dome---01*9782709633130*1106181486


Oh dieux mensonge que de dire... l'avant dernier Manset, je l'ai lu.

Que nenni, après des vidéos et des vidéos et des vidéos, j'ai sur ma tablette de novembre inscrit "deux livres lus". Point barre. Quelle faillite, quelle conjoncture, certes j'aime les séries mais quand même.

J'avais donc annoncé avoir fini "A la poursuite du facteur cheval", j'en étais à 80 pages de la fin dans les marais d'Hauterives, que j'ai péniblement, très péniblement finies. Et de ranger ce vilain coucou, ce roman qui n'a ni queue, ni surtout ni tête, ni en-tête, pour paraphraser les lourds calembours de Manset. On devrait déterrer les termes "barré", voire "fondu" qui conviendraient si bien à ce, euh, texte :-&

Interview sonore de Manset sur le bouquin

Petit essai économique très belgo et très peu franco (en vérité) : "la chute de la maison Fortis" par les journalistes dont Johan Condijts (définitivement belgo) et qui annonce d'ailleurs, même sur quelques pages, la chute de la maison Dexia. Mais ce sera dans un autre livre.

A. m'a passé un livre d'un de ses auteurs favoris, Stefan Liberski : "le triomphe de Namur". Petit livret pour rire mais rire bien amer parfois sur Loïc Petijean, réalisateur engagé qui est sûr de recevoir la consécration au festival du film de Namur (d'où le titre) avec le long métrage "aux sans-papières, sans frontières" avec une vraie sans-papier, Malika. On a rien à se mettre sous la dent pour rire un peu sauf que Loïc est franchement un sale con, bourré de préjugé et Malika Aw, une sans-papier, complètement canon, voire même franchement top et que tout ne va pas se dérouler tout à fait comme prévu. C'est rien de le dire. Là également, les francos riront peut-être, les belgis sûrement plus car on nage dans la Belgitude profonde et si le bouquin a un peu du charme de l'amateur, on approuve et on décerne à Stefan la palme de platine.

Interview de l'auteur

On termine par un livre commencé le mois passé et terminé au finish, ce mois-ci. Il s'agit du tome 1 du "Dome" de Stephen King. S.K. a toujours prôné (sauf dans ces nouvelles, lol) pourquoi fait court quand on peut faire long, et j'approuve sa devise, étant dépourvu moi-même du sens de la concision. Ce qui est embêtant dans... l'histoire est que S.K. est un écrivain très connu, adulé et que l'on sera quelques-uns qui après avoir lu 600 pages qui aurait pu s'en peine se limiter à 200, devoir se farcir encore 600 autres pages pour savoir enfin le fin mot de l'intrigue, mais qu'est-ce dôme, cette carapace translucide qui englobe littéralement une petite ville du... Maine; dôme surgit de nulle part mais qui isole la petite population dont le sort sera bien troublé par un révérend, Big Jim, dictateur dans l'âme qui trouve cette situation bien cocasse et verra s'épanouir ses talents de leader. Ca va saigner !

On parle déjà d'une retranscription télévisuelle des deux livres; je pense que c'est une bonne idée mais il faudra un peu étoffer les scènes d'action car là, sur 600 pages, ça se traîne...

* Il y a également "dans la peau de Tintin" de Jean-Marie Apostolidès que je viens d'entamer. Une relecture de l'oeuvre dessinée du grand maîtres sur la base d'une biographie très poussée d'Hergé. Malgré le titre un peu faiblard, c'est vraiment passionnant !

Comments

March 2012

S M T W T F S
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Powered by LiveJournal.com